CultureLettres arabes

Le président du Grand Palais appelle l’Arabie saoudite à rendre un tableau de Léonard de Vinci au Louvre

Lors d’un discours prononcé au forum international sur l’Investissement à Riyad, le président de la RMN Grand-Palais, Chris Dercon, a appelé l’Arabie saoudite à remettre au Louvre le tableau Salvator Mundi, vendu aux enchères en 2017 et dont le propriétaire serait, selon des médias, le prince Mohammed ben Salmane.

Le directeur de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Chris Dercon, a appelé le propriétaire présumé du tableau Salvator Mundi, attribué à Léonard de Vinci, à le remettre au Louvre, rapporte Artnet News.

M.Dercon a fait cette déclaration lors du forum international sur l’Investissement, surnommé le Davos du désert, lequel avait été organisé par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Riyad.

«Si ce tableau arrive au Louvre, toutes les parties concernées seront gagnantes. Il reste encore l’occasion de le partager non seulement avec des spécialistes, mais aussi avec le grand public», a indiqué M.Dercon.

Les représentants du musée à Paris et à Abou Dhabi ne précisent pas la localisation du tableau.

View image on Twitter

Les organisateurs de l’exposition rétrospective des œuvres de Léonard de Vinci pour le 500e anniversaire de sa mort, laquelle s’est ouverte jeudi 24 octobre au Louvre à Paris, espéraient que le tableau y serait présenté. Mais, faute de l’original, le public a pu admirer une copie de celui-ci, prétendument créée par les disciples du peintre.

Salvator Mundi

Le tableau disparu de Léonard de Vinci se trouve-t-il sur le yacht du prince saoudien MBS?Le Salvator Mundi n’est pas réapparu en public depuis sa vente aux enchères en 2017 et n’a pas été présenté au Louvre Abou Dhabi, partenaire du musée parisien, en automne 2018. Le musée émirati a au contraire annoncé le report de l’exposition à la surprise générale.

Ce tableau de 65 centimètres sur 45, où le Christ émerge des ténèbres, bénissant d’une main le Monde tout en tenant un globe transparent dans l’autre, n’a jamais été montré en public depuis sa vente, suscitant des interrogations sur son acheteur, sa localisation et même son authenticité.

Selon le Wall Street Journal, l’acheteur serait le prince saoudien Badr ben Abdallah, agissant au nom du puissant prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, surnommé MBS, lequel n’a jamais confirmé ni démenti.

Voir plus

MondeOrient

Un journal d'actualité en temps réel !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *