Actualité

L’Egypte envoie des chars soutenir Haftar contre les sbires d’Erdogan

Un lot de chars égyptiens T-72 et d’APC est arrivé en Libye le jeudi 19 décembre pour renforcer l’armée nationale libyenne (LNA) du général Khalifa Haftar, qui venait de pénétrer dans la banlieue sud de Tripoli. Cet envoi a été personnellement commandé par le président égyptien Abdel-Fatteh El-Sisi, selon ce que révèlent les sources militaires et de renseignement de DEBKAfile, qui a donné des instructions à un certain nombre d’escadrons de l’armée de l’air égyptienne de se tenir prêts à soutenir la poussée de Haftar pour prendre la capitale du gouvernement reconnu par l’ONU d’accord national.

El-Sissi a pris ces mesures en réponse au plan annoncé par le gouvernement Erdogan d’envoyer une force de volontaires des Frères musulmans turcs (SADAT) pour aider le GNA à résister à la poussée de Haftar à Tripoli. La SADAT est composée d’anciens djihadistes d’Al-Qaïda et de l’Etat islamique recrutés en Syrie par l’agence de renseignement turque MIT. Nos sources ajoutent qu’un certain nombre de jihadistes du Hamas hébergés par la Turquie se sont entraînés avec ces unités.

C’est en référence à cette intervention turque dans la bataille de Tripoli qu’El-Sissi a déclaré cette semaine : “Le gouvernement libyen a été pris en otage par des milices terroristes dans la capitale, Tripoli.”

Cette semaine, les Frères musulmans libyens ont convaincu le gouvernement de Tripoli de demander officiellement à Ankara une assistance militaire pour repousser l’avance de Haftar.

Jusqu’à présent, l’aide militaire turque au GNA se compose de 3 000 «conseillers» de l’armée et d’un approvisionnement régulier en systèmes d’armes, dont des roquettes antichars et des drones.

L’armée de Haftar est solidement soutenue par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie. Les Égyptiens fournissent des renseignements, des armes et des munitions ; les Russes ont déployé des milliers de mercenaires, la plupart des sous-traitants du groupe Wagner, certains transférés de Syrie en Libye ; et les EAU ont récemment fourni à la force Haftar un petit escadron de six avions Archange ISR de fabrication américaine. Ces avions fournissent généralement aux forces de police au sol une surveillance et des tirs de recul. L’armée Haftar les a transformés en bombardiers.

Si la Turquie concrétise son plan de déploiement de volontaires des Frères musulmans en Libye, l’armée de l’air égyptienne entrera en action pour une confrontation contre l’intervention turque.

Voir plus

MondeOrient

Un journal d'actualité en temps réel !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *